fr:vie_privee


Être anonyme sur le net

Il est difficile de rester complètement anonyme sur internet, à moins d'être un utilisateur expérimenté et bien équipé, vous laisserez toujours des traces derrière vous.
La plus belle empreinte que vous laissez quotidiennement en vous connectant est celle de votre adresse IP.
En effet, chaque appareil connecté sur internet dispose d'une adresse IP, celle-ci permet de connaître votre fournisseur d'accès, mais surtout votre localisation précise…
Un petit test ?

De plus, même si la cuisine n'est pas votre fort, vous distribuez beaucoup de “cookies” à tous les sites que vous visitez. Les cookies sont des témoins de connexion. Ils gardent des informations comme vos préférences sur un site, vos identifiants et mots de passe, votre choix de langue, le contenu de vos paniers d'achat électronique… Dans votre ordinateur, mais aussi sur des serveurs. Ainsi, chaque recherche que vous tapez, chaque site sur lesquels vous vous connectez sont susceptibles d'enregistrer cette information.
Des régies publicitaires se joignent également à la fête et vous créent automatiquement un profil en scrutant votre historique de navigation.

Ne vous alarmez pas ! Vous disposez de nombreux conseils et outils pour devenir discrets facilement.

Les réseaux sociaux

Rappelez-vous que les réseaux sociaux, dans leur très grande majorité, ne sont pas destinés à vous rendre service, bien au contraire; ce sont de grandes régies publicitaires qui collectent toutes les données qu'ils peuvent emmagasiner sur vous. Ces informations personnelles sont revendues à des annonceurs publicitaires pour qu'ils ciblent mieux vos “besoins”.
En outre, les derniers scandales en date montrent que vos informations peuvent aussi être collectées par des agences de renseignement de plusieurs pays et cela même si vous ne faites rien de suspect.

Si vous ne résistez pas à la tentation de vous inscrire sur un réseau social, voici quelques conseils simples :

  • Choisir un pseudo, à la place de vos prénom et nom.
  • Limitez votre réseau et n'ajoutez que les personnes que vous connaissez réellement.
  • Modifiez tous vos paramètres de confidentialité, pour n'être vu que par votre cercle d'amis.
  • N'entrez pas d'informations personnelles : adresses, numéros de téléphone, sauf si vous avez une entreprise.
  • Évitez de mettre des photos de vous et de vos proches et encore moins de les taguer (les annoter avec les noms des personnes présentes).

Le traçage par les réseaux sociaux ne s'arrête pas là : ces derniers continuent de vous suivre à la trace sur plein de sites, notamment avec les boutons « like » de Facebook ou « G+ » de Google.

Si vous souhaitez surfer sans laisser de traces, les nouvelles versions des navigateurs internet intègrent un mode “Navigation privée”.
Pour Iceweasel, direction le menu (le carré en haut à droite) puis choisissez “Fenêtre privée”.

Un message vous prévient alors que :

Iceweasel ne conservera aucun historique pour cette fenêtre.
Cela inclut l'historique de navigation, de recherche, de téléchargement, de formulaire web, de cookies ou de fichiers temporaires Internet. Cependant, les fichiers téléchargés ou les marque-pages ajoutés seront conservés.
Bien que cet ordinateur ne conserve aucun enregistrement de votre historique de navigation, votre fournisseur d'accès à Internet ou votre employeur peuvent toujours connaître les pages que vous visitez.

De plus, il est possible que certains sites internet fonctionnent mal si vous désactivez certains cookies. Il est donc préférable de ne pas activer ce mode tout le temps.

Attention : privée ne veut pas dire anonyme !
Tout d'abord, évitez d'utiliser des navigateurs non-libres, dont les codes sources ne peuvent pas être analysés par les premiers connaisseurs venus. Les navigateurs non-libres (Internet Explorer, Safari, Chrome…) peuvent potentiellement espionner votre navigation sans que vous ne le sachiez.
Les deux navigateurs principaux libres auxquels vous pouvez faire confiance sont Firefox et Chromium (la même base que Chrome, sans la transmission d'informations à Google sauf si vous utilisez les outils Google…).

Les moteurs de recherche

Arrêtez de faire comme tout le monde, même si soit disant “vous n'avez rien à cacher”.

  • Ne tapez pas toutes vos recherches dans Google ou Bing… Même si ces derniers fonctionnent très bien, vous n'avez peut être pas envie que ces entreprises conservent pendant des dizaines d'années votre recherche “solutions contre les hémorroïdes”, voire revende cette information à des entreprises pharmaceutiques, votre mutuelle…
  • Utilisez des moteurs de recherche respectueux de votre vie privée, comme Startpage, ces moteurs utilisent notamment la puissance de Google, mais cachent votre identité à ce dernier en faisant passer votre connexion par un proxy.
    La page de démarrage internet d'HandyLinux vous propose plusieurs moteurs de recherche pour votre confort et votre vie privée.
  • Agrémentez vos navigateurs libres de plusieurs extensions qui luttent contre la fuite de vos données. On en parle sur le forum.

Si vous souhaitez devenir anonyme et totalement masquer votre adresse Ip, la meilleure idée est d'utiliser TOR. Pour cela nous allons voir trois méthodes : l'utilisation de l'extension “foxyproxy”, l'installation de tor-browser ou l'utilisation de Tails.
L'usage de TOR peut ralentir votre connexion et la rendre inconfortable pour certaines pages.

Pour être complètement honnête, l'utilisation d'un proxy via le navigateur+tor, c'est vraiment pas la solution la plus simple ni la plus rapide à mettre en œuvre. nous allons donc détailler les deux solutions les plus sûres : le navigateur Tor “embarqué” et la distribution “anonyme” Tails

Tor-Browser : le navigateur anonyme

Installation

Debian dispose d’un installeur dédié : tor-browser-launcher. Il vous permettra de télécharger la dernière version du navigateur tor-browser et l’intégrera dans la liste des applications. Ouvrez la logithèque HandySoft et recherchez “tor”. Sélectionner “tor-browser-launcher” pour installation. Votre mot de passe vous sera demandé :


Lancement

  • Une fois installé, le navigateur Tor Browser est disponible dans la section Internet de la liste des applications (HandyMenu > Aventuriers) :
  • Au premier lancement, le tor-browser-launcher va chercher la dernière version du Tor Browser et l’installe pour vous. Vous pouvez suivre le processus depuis une fenêtre d’information.
  • Si votre connexion se situe derrière un proxy, vous devrez configurer la liaison Tor. Mais dans la majorité des cas, il vous suffit de cliquer sur “Se connecter” :
  • le service Tor se lance et cherche des points relais…
  • Vous pouvez désormais profiter de la navigation anonyme sur internet :

Tails

Tails est une distribution GNU/Linux qui vous permet un anonymat total sur le net. Elle s'installe sur un DVD ou une clé USB. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page en français.

bonus : citizen four

Protéger vos mails : Enigmail

Pour signer et/ou crypter vos échanges mail, Icedove permet l'installation d'un addon parfait : Enigmail.
Plus d'infos sur la page dédiée avec un tutoriel de thuban.

fr/vie_privee.txt · Dernière modification: 2016/06/02 19:45 par arpinux